Accueil > A la une > Mars 2014 > Je veux être journaliste

Je veux être journaliste

25 mars 2014

Marie-Véronique, alias Mia, souhaite maintenant devenir journaliste. D’ailleurs, elle est choisie pour publier un article dans le journal de l’école. Elle découvre alors les secrets du passionnant métier de journaliste. Mais sa « carrière » de jeune journaliste empiète sur sa belle histoire d'amour avec le beau Sean, où se mêlent petites querelles, jalousies et aussi réconciliations, projets et promesses.

Extrait du roman
Mme Trombetti, défiant le froid dans sa chemise en soie rouge cerise, est sortie sur le balcon et m’a saisi la main, et nous y voilà. D’un grand geste un peu théâtral, elle a écarté le bras droit au-delà de la balustrade et s’est s’exclamée :
— Voilà, Mia. Qu’est-ce que tu vois ? (...)
— Beaucoup de circulation, du bruit…
Je me suis arrêtée car je ne voulais pas la vexer. Après tout, c’est elle qui habitait là, dans ce grand chaos.
— Oui c’est ça. Beaucoup de circulation. Et là-bas ?
— Une femme qui se fâche parce que ce garçon a garé sa voiture en double file.
— Et là, en dessous ?
— Un vendeur ambulant… il propose des chaussettes de sport à une personne âgée qui secoue la tête… Un garçon qui court en survêtement avec un casque sur la tête… des filles assises sur des deux roues… La dame de la voiture a haussé la voix, le gars qui l’a coincée avec sa voiture fait des gestes, attendez… le vendeur ambulant se précipite pour les séparer parce que la dame a pris un parapluie dans la voiture et est en train de s’en prendre au type… Madame ? Il faut appeler la police, non ?
— Non, ma chère. Rentre et ferme la fenêtre. Écris sur ce que tu vois autour de toi.
Puis, elle a décroché le téléphone et a appelé la police. Et voilà. Le monde n’est ni beau ni moche, mais tout simplement varié. C’est pour ça qu’il vaut la peine qu’on le raconte. Et moi, j’ai de l’ambition : celle de le raconter, de le décrire de manière directe, et comme m’a bien fait comprendre la prof, sans recourir à la fantasy. Au fond, il vaut mieux rester les pieds sur terre.
C’est ainsi que j’ai compris que je voulais devenir journaliste.

L'auteur
Paola Zannoner

Paola Zannoner, 51 ans, vit à Florence, la ville où est né Dante. Elle a rédigé une trentaine de romans et  nouvelles à succès en Italie. Passionnée d’écriture, elle adore transmettre son savoir faire.