Accueil > Notre catalogue > Passions > Art > Le Douanier Rousseau

Nouveauté Cliquez sur l'image pour zoomer

A découvrir également

  • A la recherche de la grande route Inca
  • Le Vatican
  • Voir la Bible
  • Voyages inoubliables - Les plus belles îles du monde
  • Les dossiers de l'histoire - Le commerce des esclaves
  • Cuisine du Monde
  • Coffrets Cadeaux Dakota
  • Amazonie Au coeur du Brésil
  • GEOPANORAMA Italie
  • A la recherche de la grande route Inca
  • Le Vatican
  • Voir la Bible
  • Voyages inoubliables - Les plus belles îles du monde
  • Les dossiers de l'histoire - Le commerce des esclaves
  • Cuisine du Monde
  • Coffrets Cadeaux Dakota
  • Amazonie Au coeur du Brésil
  • GEOPANORAMA Italie
  • A la recherche de la grande route Inca
  • Le Vatican
  • Voir la Bible
  • Voyages inoubliables - Les plus belles îles du monde
  • Les dossiers de l'histoire - Le commerce des esclaves
  • Cuisine du Monde
  • Coffrets Cadeaux Dakota
  • Amazonie Au coeur du Brésil
  • GEOPANORAMA Italie

Nom de la marque

Le Douanier Rousseau

Nathalia Brodskaïa
Henri Rousseau (1844-1910), dit le Douanier, appartient au postimpressionnisme mais est surtout le représentant majeur de l’art naïf.

Complètement autodidacte, il n’a jamais quitté la France. Les événements historiques de la fin du XIXe siècle, son quotidien, son cercle d’amis, ont été ses sources majeures d’inspirations. Reconnu pour ses évocations de paysages exotiques et d’animaux évoluant dans des jungles luxuriantes, ses visites au Jardin des Plantes ainsi que les expéditions françaises vers l’Afrique et l’Indochine ont stimulé son imagination.
À la fin de sa vie, ses amitiés artistiques avec Picasso, Delaunay ou encore Gauguin l’ont conduit à influencer des mouvements tels que le cubisme et le surréalisme.

Disponible chez votre marchand de journaux jusqu'au 24/05/2017 !
Parution : Mars 2017
Prix : 14.99 €

Acheter cette référence sur

Cette référence est actuellement indisponible
L'auteur
Nathalia Brodskaïa

est conservateur au musée de l’Ermitage à Saint-Pétersbourg. Elle a publié des monographies sur Renoir, Derain,Vallotton, Vlaminck et Van Dongen
ainsi que des livres sur les fauvisme et l’art naïf. Elle consacre aujourd’hui ses recherches aux peintres français de la fin du XIXe et du début du XXe siècle.