Accueil > Notre catalogue > Littérature générale > Essais et documents > L’Eau de rose de Marie-Antoinette

Cliquez sur l'image pour zoomer

A découvrir également

  • Noël à la petite boulangerie
  • Savoir se vendre
  • Edition Prestige – Lucky Luke – Recettes pour bien nourrir son cow-boy
  • Coffret Artographic
  • Photographie
  • Les Plaisirs enchantés de Louis XIV et autres fêtes inoubliables de l’Histoire
  • Rhums du Monde
  • Avant la scène
  • Le dessin de presse dans tous ses états
  • Noël à la petite boulangerie
  • Savoir se vendre
  • Edition Prestige – Lucky Luke – Recettes pour bien nourrir son cow-boy
  • Coffret Artographic
  • Photographie
  • Les Plaisirs enchantés de Louis XIV et autres fêtes inoubliables de l’Histoire
  • Rhums du Monde
  • Avant la scène
  • Le dessin de presse dans tous ses états
  • Noël à la petite boulangerie
  • Savoir se vendre
  • Edition Prestige – Lucky Luke – Recettes pour bien nourrir son cow-boy
  • Coffret Artographic
  • Photographie
  • Les Plaisirs enchantés de Louis XIV et autres fêtes inoubliables de l’Histoire
  • Rhums du Monde
  • Avant la scène
  • Le dessin de presse dans tous ses états

Nom de la marque

L’Eau de rose de Marie-Antoinette

Et autres parfums voluptueux de l’Histoire

Elisabeth de Feydeau
Cléopâtre exigeait toujours une pluie de pétales de rose dans son bain, avant de se parer de parfums à base de jasmin, de myrrhe ou d’agrumes. A Versailles, Louis XIV aimait tant l’eau de fleur d’oranger qu’il n’hésitait pas à en verser dans les fontaines de ses jardins. « J’attends de vous que vous mettiez Trianon dans un flacon », avait confié Marie-Antoinette à son parfumeur, Jean-Louis Fargeon. Celui-ci était prêt à tous les sacrifices pour satisfaire cette reine amoureuse du parfum des roses et des violettes. Quant à Napoléon, il se frictionnait généreusement chaque jour d’eau de Cologne. Certains prétendaient même qu’il en buvait plusieurs gouttes avant de livrer bataille !

En mettant en lumière le goût des souverains pour les baumes et les parfums, Elisabeth de Feydeau s’écarte des descriptions officielles et dresse une galerie de portraits intimistes et inattendus.
Des gants parfumés de Catherine de Médicis à L’Eau Impériale créée par Guerlain pour l’impératrice Eugénie, découvrez les secrets de beauté des reines et des princesses, mais aussi l’attachement des souverains à des parfums synonymes à la fois de séduction, de luxe et de pouvoir.

Les chapitres se succèdent dans un ordre chronologique, chacun s’organisant autour d’un personnage et d’un parfum. Grâce à une écriture simple et rythmée, qui multiplie les anecdotes tout en respectant la vérité historique, l’auteur offre une promenade surprenante et captivante au fil des siècles. Une lecture à la fois distrayante

Elisabeth de Feydeau est historienne, spécialiste des parfums et de Versailles. Elle est notamment l’auteur des Parfums, dans la collection « Bouquins »  ou de L’Herbier de Marie-Antoinette, traduit en plusieurs langues . Elle vient de publier Le Roman des Guerlain chez Flammarion. Consultante pour Le Grand Musée des Parfums qui a ouvert ses portes l’hiver dernier à Paris, elle participe aussi à l’émission « Les Jupons de l’Histoire », présentée par Christine Bravo sur Chérie 25.
ISBN : 9782810421152
Parution : Octobre 2017
Format : 13.5 x 21 cm
Prix : 15.95 €

Acheter cette référence sur

fnac amazon
L'auteur
Elisabeth de Feydeau

Historienne et experte en parfum, Élisabeth de Feydeau travaille avec les grandes maisons telles que Chanel,   Dior, ou Guerlain, entre autres. Elle est fondatrice depuis 2011 de sa propre marque de bougies parfumées et   parfums de luxe, inspirée par l’esprit baroque du XVIIIe  siècle et le château de Versailles.
Élisabeth de Feydeau participe à l’émission Sous les jupons de l’histoire, diffusée sur Chérie 25. Elle a aussi  collaboré, en tant que conseillère scientifique et culturelle, au Grand Musée du Parfum qui a ouvert ses portes à   Paris en décembre 2016. Elle est l’auteur d’une dizaine d’ouvrages dont Jean-Louis Fargeon, parfumeur de   Marie-Antoinette (Perrin, 2005), Les Parfums : dictionnaire, anthologie, histoire (Robert Laffont, 2011), L’Herbier   de Marie-Antoinette (Flammarion, 2012, sous la direction d’Alain Baraton) et Le Roman des Guerlain,   parfumeurs de Paris (Flammarion, 2017).