Accueil > A la une > Juin 2018 > Le nouveau Jenny Colgan est arrivé !

Le nouveau Jenny Colgan est arrivé !

6 juin 2018

Le mot de Jenny Colgan


Bonjour ! Si c’est le premier de mes livres que vous lisez : bonjour et bienvenue ! J’espère sincèrement qu’il vous plaira. Et si vous avez déjà lu certains de mes ouvrages, je vous remercie du plus profond de mon coeur ; je suis ravie de vous revoir et, waouh, vous êtes superbe, est-ce que vous avez changé de coiffure ? Ça vous va vraiment à ravir.

Bienvenue dans Une saison au bord de l’eau ! Il y a une chose des plus bizarres, je trouve : il arrive qu’on parte en vacances dans plein d’endroits différents sans connaître très bien son propre pays (je sais en écrivant ceci que mon cher ami Wesley va faire la moue et lever les yeux au ciel, car nous nous connaissons depuis maintenant plus de vingt ans et je ne suis pas allée lui rendre visite une seule fois à Belfast). Bref, passons à autre chose : quand je me suis réinstallée en Écosse l’année dernière, après avoir vécu à l’étranger pendant des dizaines d’années, j’ai décidé de rectifier le tir.
Je n’avais jamais passé beaucoup de temps dans les Highlands ni dans les îles écossaises avant, étant une « lallander » de naissance (ce qui signifie que je suis née dans  le sud du pays) : j’ai donc saisi toutes les occasions qui se présentaient à moi de visiter et d’explorer ces régions,
et je dois avouer que je suis tombée amoureuse des îles sur-le-champ.

Les plages blanches infinies ; les vieux monuments insolites ; les vastes étendues sans arbres (ces derniers n’arrivant souvent pas à pousser à cause des vents violents) et ces nuits d’été interminables, durant lesquelles il ne fait jamais noir. L’île de Lewis et Harris, l’île de Bute, les Orcades et surtout les Shetland, l’un des lieux les plus singuliers et les plus jolis du Royaume-Uni à mon avis, nous ensorcellent toutes à leur manière.
Je voulais situer l’intrigue d’un de mes livres ici, dans le Grand Nord, mais j’ai décidé d’inventer une île, une sorte d’amalgame, car rien n’est pire qu’écrire sur un endroit réel et commettre des erreurs : tout le monde vous en veut alors terriblement. Croyez-moi, j’en ai fait l’amère expérience .
Mure est donc fictive, mais, et c’est le but recherché, elle transmet l’essence et l’atmosphère de ces îles extraordinaires du Grand Nord, que je trouve si étranges, si belles et si merveilleuses – même si, bien sûr, pour les gens à l’accent chantant qui y vivent, elles ne sont que leur « chez-eux ».
 
Je vous livre aussi dans ces pages quelques recettes traditionnelles de tartes, de tourtes et de pains que j’aime préparer. Je compte sur vous pour les tester – n’hésitez pas à me tenir au courant de ce que ça a donné en écrivant à @jennycolgan sur Twitter ou en me rejoignant sur Facebook ! (En théorie, je suis aussi sur Instagram, mais j’y suis moins habituée.)

J’espère donc que vous allez aimer Une saison au bord de l’eau. C’est un livre très personnel puisque, après une longue absence, je suis enfin revenue m’installer dans mon pays natal, comme le fait Flora – pour découvrir qu’il m’avait attendu tout ce temps.

Avec toute mon affection,
Jenny Colgan


L'auteur
Jenny Colgan

Jenny Colgan vit en Ecosse. Elle est l'auteure de nombreuses comédies romantiques et d'autant de délicieuses recettes de cuisine. Après le succès phénoménal de ses séries "La Petite Boulangerie du bout du monde" et "Rendez-vous au Cupcake Café", Une saison au bord de l'eau est son nouveau roman traduit en français par les Editions Prisma.